La vie, depuis le début: un processus de complexification additive.
Additive suivant le processus barysphère, lithosphère, hydrosphère et atmosphère.

Ph.Reclus
La longévité a pour limite cent ans. Pas un sur mille qui y atteigne. Admettons pourtant qu'un homme y soit parvenu. Le temps de l'enfance qu'il faut protéger, le temps de la vieillesse confuse et impotente qu'il faut aider occupent la moitié des cents ans de vie. La nuit passée en sommeil, le temps de veille qui s'écoule inutilement, prennent une nouvelle moitié. La souffrance et les maladies, les deuils et les chagrins, les pertes et les échecs, la tristesse et les soucis enlévent une partie de ce qui reste. Et le laps d'une dizaine d'années qui reste, et au cours duquel on devrait pouvoir jouir de la vie librement, si on compte le temps pur de tout souci, il se réduit finalement à un espace d'une heure.

Yang Tchou
LES CHRONIQUES RECLUSIENNES
Protected by Copyscape Online Copyright Checker